Nous avons touché un ange des yeux et des oreilles!

Le Voiron Jazz Festival s’est terminé par une apparition semi divine d’un ange à la voix d’or nommé Célia Kaméni.
Certaines de ses envolées m’ont fichu de tels frissons qu’ils se sont reproduits tout au long de la soirée rien qu’à évoquer ces moments


CELIA KAMENI , Voiron, 2021, crédit photo Sebastien CHOLIER
CELIA KAMENI , Voiron, 2021, crédit photo Sebastien CHOLIER

Célia Kameni: Chant
Alfio Origlio: Piano
Brice Berrerd: Contrebasse
Zaza Desiderio: Batterie


Pour aller plus loin

Site officiel de Alfio Origlio : https://alfioorigliopro.wixsite.com/alfio-origlio


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *